L'Escaut est la principale artère de Flandre. Elle est d'une signification inestimable pour l'économie, la culture et la nature.

Le fleuve prend sa source dans le Nord de la France à Gouy-Le-Catelet, sur le plateau de Saint-Quentin, à 95m au-dessus du niveau de la mer. Au moment où l'Escaut entre en Belgique, il est à 16m d'altitude. Jusqu'à Gand, l'Escaut est appelé Haut Escaut, ensuite il devient l'Escaut Maritime. Comme son nom l'indique, l'Escaut Maritime subit l'influence de la mer: les marées se font sentir jusqu'à Gand. On peut naviguer de Gand vers la mer sans rencontrer d'obstacle. Une fois passé Anvers, le fleuve entre tranquillement aux Pays-Bas et devient l'Escaut Occidental. Près de Bath, la rivière dessine une grande courbe à l'intérieur de laquelle se situent les terres inondées de Saeftinghe. A hauteur de Vlissingen, l'Escaut débouche dans la mer du Nord.

L'Escaut Maritime et l'Escaut Occidental forment ensemble l'Estuaire de l'Escaut. Un estuaire est une large embouchure sensible aux marées et aux courants marins. L'Escaut présente cette particularité de subir les effets des marées jusque très loin dans les terres, c'est-à-dire jusqu'au complexe d'écluses de Gand, situé à quelques 160kms de la mer. Les marées sont également perceptibles dans les affluents: la Durme, le Rupel, la Grande et la Petite Nèthe, la Dyle et la Senne. Sur la Dendre, les marées sont contenues par un barrage et une écluse aménagés à Dendermonde.

Les marées ont une influence sur les berges des cours d'eau. Les zones submergées deux fois par jour par la marée montante sont les 'slikkes'. Elles offrent un habitat à une foule de petits animaux dont se nourrissent oiseaux et poissons. Les plantes n'ont ici aucune chance de pousser. Les terres situées un peu plus haut ne sont submergées que deux fois par mois, lors des marées de vives-eaux. Ce sont des marais littoraux également appelés 'schorres'. Certaines plantes peuvent y pousser (surtout des roseaux et des saules). Lorsque l'eau se retire, il reste néanmoins des sortes de petites mares. De nombreuses étendues de 'slikkes' et 'schorres' situés le long de l'Escaut sont des zones naturelles protégées.
L'estuaire abrite toute une faune et une flore d'une richesse remarquable. Chaque année, on dénombre jusqu'à 230.000 oiseaux aquatiques. C'est surtout en automne et en hiver qu'ils y séjournent en grand nombre. Au total, on rencontre quelques 80 espèces d'oiseaux aquatiques.
Les marées apportent de l'eau salée dans l'Escaut. Celle-ci ne dépasse pas Rupelmonde. Entre Gand et Rupelmonde, l'eau est douce. Cette zone est donc une zone d'eau douce à marée, une curiosité en Europe. Elle a offert un cadre idéal au téléfilm 'Stille waters' (eaux silencieuses).

L'Escaut est évidemment aussi une voie navigable très fréquentée par les bateaux qui font route vers les ports d'Anvers, Vlissingen, Terneuzen et même Gand et Bruxelles ou en reviennent. L'Escaut constitue une liaison entre la France, la Flandre et les Pays-Bas. Via Anvers, les bateaux peuvent faire route vers l'est, en prenant le Canal Albert pour rejoindre le bassin de la Meuse.
L'Escaut offre des possibilités illimitées aux amateurs de sport et de détente: navigation de plaisance, croisières, promenades à pied ou à vélo sur les chemins de halage, etc. Si vous aimez la culture, les villes des rives du fleuve ont tout pour vous séduire: elles témoignent de la grande qualité et du raffinement de la culture flamande d'autrefois. Art, science, littérature et architecture: Anvers, Rupelmonde, Temse, Dendermonde et Gand ne sont que quelques-uns des centres où vous irez de découverte en découverte.