Les premiers documents concernant un port à Bruxelles datent de 1012. Il est alors situé à l'intérieur des murs de la ville, sur les bords de la Senne, à hauteur de l'actuel Parking 58. Depuis ce port primitif, les bateaux doivent suivre les cours sinueux de la Senne et du Rupel pour rejoindre l'Escaut. La navigation est longue (parfois plusieurs semaines) et rendue difficile en période de basses eaux et de crues. De plus, la ville de Malines impose un péage au passage à destination de Bruxelles.

Le commerce se développant rapidement, il faut palier à ces inconvénients et c'est en 1561 qu'est achevé le canal de Willebroek. Il est long de 28 km, permet de relier Bruxelles à l'Escaut par le Rupel.

A l'intérieur des remparts de la ville on creuse les bassins du 'nouveau port' dans l'actuel quartier Sainte-Catherine. Même si ces bassins ont aujourd'hui disparu, les noms de rues font encore référence à leur fonction originelle: quai du commerce, quai du chantier, quai aux pierres de taille, quai à la Chaux, quai à la Houille, quai au Bois de Construction, quai aux Briques…

A la fin du 19ème siècle, la capacité du canal et du port est augmenté afin d'accueillir des bateaux de dimension plus importante, ce qui nécessite le déplacement du port vers le Nord. Tous les bassins intérieurs seront comblés.

A Bruxelles le canal prend la fonction de cours d'eau depuis que la Senne a en grande partie été voûtée. L'eau du canal vient en partie d'anciens affluents de la Senne (la Samme et le Hain) et du pompage de l'eau de la Sambre provenant des Lacs de l'Eau d'Heure. Les nombreux liens entre ces 2 cours d'eau permettent à la Senne de déborder dans le canal en cas de fortes crues et ainsi prévenir les inondations.

Port de Bruxelles?, canal Maritime Buxelles-Escaut?, canal de Willebroek?, nous parlons plus volontiers du 'canal de la Senne' tout au long de son parcours où il est directement en contact avec la Senne (du côté de Seneffe jusqu'à Wintam) en raison des nombreux liens qui unissent ces deux cours d'eau et afin d'aller dans le sens de la Directive Cadre Européenne sur l'Eau qui promeut une approche intégrée et multifonctionnelle des cours d'eau.

Au cours d'une navigation sur le 'canal de la Senne', le guide ne manquera pas d'attirer votre attention sur les multiples fonctions que joue le canal aujourd'hui : transport de marchandises, prévention des inondations, corridor écologique, axe pour la mobilité douce, lieu de développement pour la ville, lieu de détente et de loisirs doux…